L’attrait touristique : les éléphants

Pour ceux qui me connaissent, je suis une « mini Brigitte Bardot ». J’aime les animaux pour tout ce qu’ils peuvent nous apporter sans détour.

À travers mes recherches pour notre prochaine destination (qui arrive à grand pas, j’ai hâte, j’ai hâte !), nous aurions la possibilité de partir à la rencontre des éléphants 🐘 ❤︎

LA question qui se pose : comment les rencontrer tout en les respectant ?

En effet, j’ai pu lire différents articles et pu voir des vidéos qui expliquent comment un éléphant est « domestiqué » et comment vous dire… C’est juste horrible, inadmissible !!

À travers ces quelques lignes, j’aimerais sensibiliser les gens.

Posez-vous les bonnes questions : comment est-ce possible de prendre un bébé tigre dans les bras, ou se faire prendre en photo avec lui alors que c’est un animal sauvage, comment un éléphant peut être aussi « obéissant »… ?

La réponse est assez simple : le bébé tigre est généralement « sous calmant », et/ou pour certains ont été tout simplement retirer de leur maman… Et ont subi des violences.

Pour les éléphants, c’est un scénario encore moins glorieux : on leur « brise l’esprit » en gros on le soumet, la peur de l’humain…
La méthode appliquée est le « phajaan » : une vieille croyance ancestrale qui consiste à séparer son esprit de son corps par la torture.
L’éléphant se retrouve enfermé dans une cage exiguë et subit de la maltraitance sur plusieurs jours à l’aide d’un bullhock (sorte de marteau pointu) afin que celui-ci cède…
Pendant ces quelques jours, les dresseurs, si on peut appeler cela des dresseurs (je les aurais appelés d’une autre façon pour ma part, mais je vais rester polie) les maintiennent également éveillé, affamé, assoiffé, et pire encore !

Une fois que l’éléphant a cédé, il servira d’attractions touristiques (ou d’attrapes touristes, j’ai envie de dire) jusqu’à la fin de sa vie et subira encore et toujours de la maltraitance pour lui rappeler « qui commande ».

511215678_1280x720

Je vous invite à regarder cette vidéo. Les images seront plus parlantes. Pour ma part, je n’ai pas pu regarder la vidéo dans son intégralité, tellement cela me met hors de moi.
Vidéo : Phajaan

Vous l’aurez compris, il est hors de question pour nous de monter sur le dos d’un éléphant.

Je suis donc partie à la recherche d’informations sur les différents refuges/sanctuaires qui soit disant les « protègent ».
En effet, il existe des sanctuaires qui récupèrent/sauvent des éléphants maltraités ou en mauvais états.
Et bien comment vous dire, il y a encore de l’attrape touriste… Il faut faire très attention lors de votre choix !

Quelques vérifications sont à effectuer avant de choisir le refuge/sanctuaire : utilisation du fameux « bullhock », animal attaché, confort rudimentaire, balade sur nacelle… Passez votre chemin !

Une autre alternative : partir en trek et aller à leurs rencontres dans leurs habitats naturels. Ce que je préconise fortement.

Alors, avant d’envisager de monter sur le dos d’un éléphant, de caresser un tigre ou tout autre animal, ou de faire le « beau » devant ces amis/familles parce que tu comprends c’est super cool d’être en photo avec un animal sauvage… Posez vous les bonnes questions !

N’hésitez pas à partager mon article afin de sensibiliser au maximum 🙂

N’hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook et à mon compte Instagram ♥︎

Un commentaire sur « L’attrait touristique : les éléphants »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s